Enfants Agpa

Chronologie des principales opérations réalisées
par Jean-Pierre Dutilleux

en Amazonie brésilienne, hors reste du monde, entre 1973 et 2017.

(*) Pour les documents disponibles, vous pouvez contacter Jean-Pierre Dutilleux.

1973

Premières expéditions de Jean-Pierre Dutilleux en Amazonie.

Première rencontre avec les frères Claudio et Orlando Vilas-Boas, qui initie Dutilleux à l’indigénisme.

Première rencontre de Dutilleux avec Raoni qui lui transmet son désespoir face aux  morts innombrables, surtout parmi les enfants. Elles sont causées par les nouvelles maladies amenées par les colons brésiliens telles que grippe, bronchite, rougeole, variole, tuberculose contre lesquelles ils n’ont aucune immunité ni aucun remède.

Docs disponibles dont le film « Indians »

1974

Soirées de bienfaisance

Soirée de bienfaisance à Londres  avec  « Indians » premier film de Mr. Dutilleux.

Les fonds récoltés par Survival International ont permis aux frères Vilas-Boas de financer une campagne de vaccination parmi les tribus du rio Xingu, menacées d’extinction.

Soirée de bienfaisance en Belgique au bénéfice des tribus du Xingu, à Malmedy, ville natale de Mr. Dutilleux

Docs disponibles : divers

1976

Réalisation  par Dutilleux du film  « Xingu, the white man is coming » pour la BBC. Ce film décrit  le travail des frères Vilas-Boas,  fondateurs de la première réserve indienne au Brésil.

Réalisation par Dutilleux du Film « Raoni », le premier film au Brésil  dont l’interprète principal est un Indien, Raoni; il  dénonce la déforestation et le sort tragique des populations indiennes. Durant le tournage, Dutilleux est menacé de mort par des guerriers hostiles à la présence de tout « blanc » sur leurs terres. Raoni lui sauve la vie, Dutilleux lui donne sa parole de l’aider à protéger les terres ancestrales de son peuple.

 Docs disponibles dont le film « Raoni »

1977 

Le film « Raoni » est en sélection officielle au festival de Cannes.

Première conférence de presse pour dénoncer la destruction la forêt amazonienne avec la participation et le soutien du célèbre acteur anglais Peter Ustinov.

Le film circule dans d’autres festivals et gagne plusieurs prix.

1978

Mr. Dutilleux se rend aux Etats Unis et rencontre Marlon Brando qui accepte de soutenir le combat de Raoni et  participer à la version anglaise du film.

Mr. Dutilleux persuade Mr. Brando de se rendre à Washington pour l’arrivée de « la plus longue marche » une protestation des indiens nord-américains devant les menaces du congrès américain de supprimer le système des réserves indiennes.
Dutilleux filme la rencontre entre Mr. Brando et les Indiens,  ce sera la séquence d’ouverture de la version anglaise du film « Raoni ».
Mr. Brando  finance le montage final du film à la Twenty Century Fox.

Une soirée de gala a lieu au Mann’s Chinese Theater à Hollywood pour qualifier le film aux Oscars. L’acteur Jon Voight est le maitre de cérémonie, les grands noms du cinéma américain sont dans la salle  ainsi que les représentants des grandes nations indiennes qui annoncent leur soutien au combat de Raoni pour protéger la forêt amazonienne et les tribus qui y vivent.

Le film est nommé comme meilleur documentaire aux Oscars 1978

Au Brésil, le film remporte 6 prix dont celui du meilleur film au  festival de Gramado  (équivalent aux oscars brésiliens). Le film est distribué dans tout le Brésil. Raoni, l’homme et son combat, deviennent célèbres.

Docs disponibles : nombreux  dont  le livre « L’Indien Blanc »  édité chez Robert Laffont.

1979

Les indiens Nord-Américains demandent à Mrs. Brando et Dutilleux d’emmener une délégation indienne en Amazonie pour soutenir le combat de Raoni. La dictature militaire au Brésil et la FUNAI  interdisent cette opération qui risque de soulever les indiens contre le gouvernement.

1980

Mr. Dutilleux ouvre le premier compte en banque pour Raoni et son neveu Mégaron à la Banco do Brasil de Sao Paulo.

Raoni et les Indiens Kayapo reçoivent de la société de distribution Embrafilme leurs royalties  sur les recettes du film (10 %)

Le film Raoni est le premier  au Brésil à assurer des royalties aux Indiens. Depuis, cela est devenu une obligation légale.

Suite au massacre de 14 bucherons par les Indiens Kayapos, Mr. Dutilleux se rend sur place et son reportage, largement diffusé dans le monde dénonce la déforestation illégale sur les terres Kayapos.

Le gouvernement brésilien prend des mesures de protection et réserve une première zone protégée pour la tribu de Raoni.

1984

Mr. Dutilleux réalise en Afrique pour une chaine américaine, le film « The Rhytmatist » avec Stewart Copeland, fondateur et percussionniste du groupe Police. Durant le tournage Dutilleux partage avec Stewart ses inquiétudes quant à l’Amazonie et les Indiens.

Stewart présente Sting à Dutilleux qui propose au chanteur de devenir le porte-drapeau de la cause amazonienne. Sting refuse.

1985

Mr. Dutilleux emmène Jean François Bizot,  journaliste et fondateur du magazine « Actuel » en Amazonie. Ils retrouvent Raoni dans son village et avec lui,  font le tour de l’immense territoire des Kayapos dans un avion taxi. Ils visitent de nombreux villages où Raoni est accueilli en héros, il prend conscience de l’importance de sa tache. Avec Dutilleux, ils tracent le pourtour  de la réserve qu’il faut conquérir.

C’est la naissance du projet de démarcation des territoires Indiens du Xingu, immortalisé par les photos de Dutilleux. Le reportage fera la couverture d’Actuel. 

1986

Après 7 ans de négociation, Dutilleux obtient enfin l’autorisation du gouvernement brésilien pour  la venue d’un seul leader Indien Nord américain pour rencontrer les Indiens brésiliens.

Ce sera Corbeau Rouge, un chef sioux.

Corbeau rouge rencontre Raoni dans son village du Xingu e lui remet le calumet sacre des frères du Nord ainsi que leurs soutiens dans son combat.

1987

Mr. Dutilleux rencontre Sting, un fois de plus, cette fois à Rio à l’occasion de son premier concert après la dissolution du groupe Police, il persuade enfin le célèbre chanteur de l’accompagner en Amazonie.

En décembre 1987, Sting et sa femme Trudie accompagnent  Dutilleux en Amazonie. Ils rencontrent Raoni et tombent sous le charme des Indiens du Rio Xingu.

1988

Les photos de Dutilleux et l’article écrit par Sting, font le tour du monde, les fonds gagnés par Dutilleux grâce aux ventes des reportages sont les premiers utilisés pour créer la fondation Rainforest (RFF) à Los Angeles.

Sting demande à Dutilleux d’aller chercher Raoni en Amazonie pour le  Concert d’Amnesty International à São Paulo. Raoni monte en scène avec Sting, Peter Gabriel et Bruce Springsteen. Il est acclamé par la foule des jeunes brésiliens qui prennent fait et cause pour le chef Indien.

Rencontre de Dutilleux et Sting avec Sarney, le premier président du Brésil après la chute de la dictature militaire. Les deux hommes demandent l’autorisation d’emmener Raoni à l’étranger afin de lever les fonds nécessaires pour borner les terres ancestrales des Indiens Kayapos, le Brésil n’ayant pas les moyens de le faire, comme le requiert la constitution.

Sarney déclare :« Le monde veut sauver l’Amazonie, que le Monde paye pour la sauver ! » Il accorde un passeport  à Raoni, le premier pour un Indien brésilien.

Création de l’association pour la Forêt Vierge (AFV) en France et en Belgique.

1989-1990

1ère  tournée du chef Raoni orchestrée par Mr. Dutilleux et l’AFV avec Raoni, Corbeau Rouge,  Sting  et Dutilleux. Ce sera la  première campagne internationale pour la sauvegarde des forêts tropicales et des peuples indigènes. Un tour du monde passant par  17 pays en 60 jours avec le soutien de TF1, Paris-Match, la BBC, les éditions Lattes etc.  

Des fondations Rainforest sont créées dans 12 pays et des sommes importantes sont levées permettant le financement du bornage des terres Indiennes. 

Documents disponibles dont  le livre « Raoni, le tour du monde d’un indien » avec Patrick Mahé aux éditions no1.

1991-1992

Mr. Dutilleux se lance dans une tournée internationales de conférences sponsorisée par la société de Sébastian : New York, Los Angeles, Paris, Miami, Rhodes Island, San Francisco, Cleveland, Montréal, Toronto, Helsinki, Saint Domingue  etc.

En  résulte une levée de fonds importante pour la Rainforest Foundation (RFF) qui contribue à la démarcation des terres Kayapos.

Mr. Dutilleux se rend dans la tribu Yanomami au nord du brésil et constate une épidémie de malaria mortelle qui décime les populations indigènes.

Avec l’aide la fondation Rainforest de New York, un plan d’urgence est mis en place pour les secourir.

1993

Décret présidentiel homologuant la réserve des Indiens Kayapos,  une surface de 120.000 KM2. Contigüe avec le parc National du Xingu (60.000 KM2) créé par les Vilas-Boas en 1960,  l’ensemble mesure 180.000 KM2.

La Grande Réserve Indienne  du Xingu est l’une des plus vastes au monde  avec une surface équivalente au tiers de la France ou six fois celle de la Belgique. Mission accomplie.

Mr. Dutilleux mène une mission humanitaire dans le Xingu pour distribuer  dans la réserve des médicaments cruellement manquants pour soigner les indiens affectés par les maladies des « Blancs ». Le docteur Dutilleux, père de Jean-Pierre,  est chargé des posologies. Cette opération est sponsorisée par « Pharmaciens sans frontières », l’AFV et la famille Gélin (Daniel, Xavier et Hugo).  Docs Paris-Match.

2005

Dutilleux retourne au Xingu pour relancer le projet de l’Institut Xingu renommé institut Xingu. Les caciques du Haut Xingu donnent leur accord  au projet.

Engagé pour une série de conférences, il obtient  les fonds demandés par les indiens Yawalapiti pour la reconstruction de leur village détruit par un incendie.

2009

Dutilleux est  mandaté par Patrick Mahé et les Editions du Rocher pour proposer à Raoni l’écriture de ses mémoires.

Raoni reçoit la moitié des droits du livre et une avance sur droits qui est versée à Raoni par Mr. Dutilleux à l’ambassade de Belgique à Brasilia.

Docs : scène filmée par Gert-Peter Bruch pour l’AFV  - Août 2009 Raoni passe un mois chez Mr. Dutilleux au Brésil pour lui raconter ses mémoires.

Docs : Entretiens filmés par Gert-Peter Bruch pour l’AFV 

2010

4ème campagne  de Raoni en Europe (Belgique, France , Suisse)

Rencontres avec Jacques Chirac,  le Prince Albert, tapis Rouge et montée des marches au festival de Cannes etc.

Sortie du livre « Mémoires d’un chef indien » aux éditions du Rocher.

2011

5ème et dernière campagne de Raoni organisé par Mr. Dutilleux et l’AFV  en Europe.

Objectif principal : opération des deux yeux de Raoni (sévère cataractes), opération  réussie grâce au soutien du chirurgien, de la fondation Yves Rocher ainsi que de l’AFV. Autres objectifs, dénoncer le barrage de Belo Monte et lever des fonds pour démarquer une nouvelle zone menacée aux abords de la réserve (Kapote Ninhore)

Raoni Rencontre Jacques Chirac, Michel Drucker, il est fait citoyen d honneur de la ville de Paris par le maire Bernard Delanoë et participe à une conférence des nations unies à  Genève.

Août 2012

Dutilleux organise un tournage chez les indiens du Xingu avec Mr. Bernard de la Vilardiere et obtient une donation importante de la maison de production « Ligne de Front »  pour les Indiens  du haut Xingu.

Septembre 2013

Mission humanitaire organisée par Mr. Dutilleux avec Henri de Bontin, le soutien de la fondation Albert 2, de l’AFV.

120 Kilos de médicaments distribués en avion monomoteur dans les villages de la Grande Réserve du Xingu.

2016

Avril 2016. Dans la ville de Colider, proche des limites de la grande  réserve du Xingu, visite au siège de l’institut  Raoni. Rencontres de Mr. Dutilleux avec Raoni et  plusieurs grands caciques Kayapos.

Raoni signe devant les caciques, un contrat d’édition chez  Arthaud (Flammarion)  lui donnant 50% des droits du livre dont le titre provisoire est «  Moi Raoni », une série d’entretiens (sortie  prévue fin 2018).

Juillet 2016 : Réalisation du documentaire « Une histoire Amazonienne » pour la chaine ARTE (Diffusion août 2018).

Août 2016 Opération Xingu-Kuarup 2016 :

Sous l’égide de l’AFV, de la fondation Yves Rocher et d’autres soutiens, donation de 8000 euros aux Indiens Yawalapiti pour les frais d’organisation de la cérémonie funéraire du Kuarup, en hommage au chef Piriakuman décédé, grand ami de Mr. Dutilleux.

2017

Février, Raoni invite Mr. Dutilleux  dans son village de Metuktire au Brésil, mission menée grâce au soutien de l’AFV, d’amis et de fonds personnels de Mr. Dutilleux. Raoni lui fait part de ses inquiétudes en ce qui concerne le futur de la grande réserve du Xingu et l’avenir des indiens. Cette rencontre est filmée et disponible.

Avril, conférences diverses de Dutilleux pour promouvoir avec la création de Institut Xingu et la protection de la grande réserve, dernier rempart sur le front est de l’Amazonie de l’Est.

Le cabinet Reedsmith annonce son soutien juridique de l’Institut Xingu et de Mr. Dutilleux.

AFV : Association pour la Forêt Vierge, fondée en 1989 par Mr. Jean-Pierre Dutilleux et Bernard laine. Jean-Pierre Dutilleux en est actuellement le Président d’honneur.

FUNAI : fondation gouvernementale des Indiens.

RFF : Fondation Rainforest